Source : Ministère de la Solidarité et des Familles

 » En 2030, les plus de 65 ans seront plus nombreux que les moins de 15 ans. « 
Face à ce défi démographique, la société doit collectivement se mobiliser : État, collectivités,
entreprises et citoyens. C’est tout l’enjeu de la stratégie « Bien Vieillir » que la ministre Aurore Bergé a présenté aujourd’hui avec Sylvie Retailleau, Christophe Béchu, Aurélien Rousseau, Amélie Oudéa-Castera, Clément Beaune, Agnès Firmin Le Bodo, Sabrina Agresti-Roubache et Prisca Thevenot au sein du ministère des Solidarités et des Familles.

Le vieillissement de la société n’est pas synonyme de déclin

Une société qui vieillit peut s’appuyer sur l’engagement de ses citoyens et l’expérience de ses aînés qui constituent de grands atouts pour les autres générations. Renforcer la solidarité et les liens intergénérationnels est essentiel pour favoriser le partage et lutter contre l’isolement social. Qu’elles soient intergénérationnelles ou au sein d’une même génération, les personnes âgées en perte d’autonomie ont besoin du soutien de leurs proches. Il est donc nécessaire de promouvoir cette forme de solidarité familiale et l’implication des soignants, qui doivent être mieux accompagnés.

Vieillir ne doit pas nous rendre invisible

Les personnes âgées n’ont pas moins de droits que les autres et nous avons collectivement le devoir de garantir le respect de leur dignité. Garantir l’accès au soin des personnes âgées et préserver l’autonomie notamment par l’activité sportive, la nutrition et l’adaptation des comportements individuels doit pouvoir contribuer à l’allongement de l’espérance de vie sans incapacité et à l’amélioration de la qualité de vie. De même, il est essentiel que toutes les personnes âgées puissent exercer tous leurs droits quel que soit leur état de santé ou de dépendance. Ainsi, ils doivent pouvoir exercer librement leurs droits culturels dans tous leurs lieux de vie.

Avec le vieillissement de la population naissent de nouveaux besoins et c’est toute notre société qu’il faut repenser afin de l’adapter au mieux aux personnes âgées

En ville comme à la campagne, il est donc nécessaire d’adapter tous les territoires et de faciliter la mobilité des seniors. Nous faisons aussi évoluer les services publics pour simplifier les démarches administratives et mieux répondre aux demandes des citoyens âgés. Enfin, par le soutien à la recherche et par l’accompagnement d’entreprises et de projets innovants, ce sont toutes les forces vives de notre pays qui s’engagent et préparent notre avenir en conciliant transition démographique et transition écologique.

Plus de 9 Français sur 10 souhaitent vieillir chez eux

Pour répondre à leur volonté, nous avons entrepris sous le précédent quinquennat le virage domiciliaire et nous construisons un parcours résidentiel qui réponde aux envies et aux besoins de chacun. Si les personnes ne veulent ou ne peuvent plus vivre dans leur domicile, nous devons leur donner le choix du lieu de vie qui leur convient. C’est pourquoi nous diversifions les offres d’accueil et d’hébergement en développant l’habitat intermédiaire et en transformant les EHPAD. Enfin, pour pouvoir prendre soin des personnes âgées, nous devons valoriser et mieux soutenir les professionnels qui les accompagnent au quotidien. C’est dans ce cadre que sera examinée le 20 novembre 2023 à l’Assemblée nationale la proposition de loi portant mesures pour bâtir la société du bien-vieillir en France.

Les 4 axes de la stratégie  » Bien Vieillir « 

Axe 1 : Prendre en compte de nouveaux besoins et reconnaître la place des séniors

ADAPTER LES TERRITOIRES AU VIEILLISSEMENT

  • Améliorer le quotidien des personnes et leur redonner une plus grande place dans la société en facilitant leur accès aux lieux du quotidien
  • Soutenir les collectivités pour adapter les territoires au vieillissement de la population

FACILITER LA MOBILITÉ DES PERSONNES ÂGÉES

  • Faciliter l’accès à la carte mobilité inclusion pour les bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA)
  • Renforcer l’accessibilité des transports publics

ADAPTER LES SERVICES PUBLICS POUR FACILITER LES DÉMARCHES

  • Simplifier l’accès aux services publics en mettant en place un point d’entrée unique sur l’ensemble du territoire et en favorisant les démarches d’aller-vers
  • Accélérer la mise en accessibilité des sites internet
  • Déployer des conseillers numériques dans les territoires

STRUCTURER UN ÉCOSYSTÈME DU BIEN VIEILLIR À LA POINTE DE L’INNOVATION ET DE LA
TRANSITION ECOLOGIQUE

  • Structurer l’écosystème du bien vieillir
  • Accompagner les établissements et services sociaux et médico-sociaux (ESMS) dans la transition écologique et énergétique

FACILITER LES INNOVATIONS DANS LE SECTEUR DU GRAND ÂGE

  • Développer des dispositifs médicaux numériques préventifs
  • Faire de la France un leader dans la recherche sur les maladies neurodégénératives
  • Investir dans la recherche sur le vieillissement et la prévention de la perte d’autonomie

Axe 2 : Donner le choix de vieillir où on le souhaite

ADAPTER LES LOGEMENTS POUR PRÉVENIR LA PERTE D’AUTONOMIE

  • Déployer Ma Prime Adapt’ (MPA)
  • Adapter le parc social au vieillissement de leurs locataires

DIVERSIFIER LES OFFRES D’ACCUEIL POUR PROPOSER UN PARCOURS RÉSIDENTIEL

  • Renforcer les services à domicile pour permettre aux personnes âgées de rester chez elles
  • Développer l’offre d’habitat intermédiaire
  • Poursuivre la modernisation des EHPAD
  • Réformer le modèle économique des EHPAD

MIEUX PRENDRE EN COMPTE CERTAINS BESOINS SPÉCIFIQUES

  • Accompagner les personnes âgées dans le recours et l’usage des aides techniques visant à faciliter la vie au quotidien (toilette, déplacement, repas, etc.)
  • Développer une offre d’accompagnement médicalisé pour les personnes en situation de handicap vieillissantes
  • Lutter contre la grande précarité des seniors

VALORISER ET MIEUX SOUTENIR LES PROFESSIONNELS

  • Recruter 50 000 professionnels dans les EHPAD
  • Élaborer un protocole d’accord entre l’État et les fédérations pour accompagner les
  • recrutements dans le secteur médico-social
  • Soutenir la mobilité des aides à domicile par la création d’un fonds de soutien de la CNSA
  • Déployer le plan de qualification des faisant-fonctions d’aides-soignants
  • Créer une carte professionnelle pour les aides à domicile
  • Réduire la sinistralité des métiers d’aides-soignants et d’accompagnants

Axe 3 : Accompagner les solidarités entre générations

FACILITER ET RENFORCER L’ENGAGEMENT DES SENIORS

  • Développer le mentorat par les seniors
  • Développer le bénévolat des seniors avec la plateforme « Je veux aider »

ENCOURAGER LA TRANSMISSION ET LE PARTAGE

  • Favoriser les jumelages entre les établissements scolaires et les EHPAD ou résidences autonomie

ROMPRE L’ISOLEMENT GRÂCE AUX LIENS INTERGÉNÉRATIONNELS

  • Mettre en place 2 heures supplémentaires par semaine, dédiées au lien social, auprès des
    personnes âgées accompagnées à domicile
  • Améliorer le recensement des personnes fragiles sur le territoire
  • Faire de la lutte contre l’isolement social une politique prioritaire
  • Doubler le nombre de Services civiques solidarité seniors en EHPAD et résidences autonomie

VALORISER ET RECONNAÎTRE LES SOLIDARITÉS ENTRE GÉNÉRATIONS AU SEIN DES
FAMILLES

Renforcer les solutions d’accompagnement des aidants

  • Des plateformes de répit pour les aidants de personnes âgées, visant au repérage et sensibilisation des aidants, à l’orientation vers des solutions de répit, seront déployées dans chaque département
  • 5 000 places d’accueil temporaire seront créées d’ici 2027 pour accompagner les personnes âgées, notamment atteintes de maladies neurodégénératives, et permettre le répit des aidants. Ces créations permettront d’atteindre 19 000 places en accueil de jour et 16 000 places en hébergement temporaire (Stratégie aidants). Calendrier : 2023-2026

FACILITER LA TRANSITION ENTRE L’EMPLOI ET LA RETRAITE

  • Généraliser les ateliers “Bienvenue à la retraite »
  • Étendre et assouplir les conditions d’accès à la retraite progressive
  • Rendre le cumul emploi/retraite créateur de droits

Axe 4 : Garantir les droits et la participation des citoyens âgés

GARANTIR LA SANTÉ

  • Renforcer la médicalisation des EHPAD et y sécuriser la prise en charge médicamenteuse
  • S’engager à permettre l’accès à un médecin traitant pour toutes les personnes âgées
  • Déployer des Médicobus dans chaque département pour faciliter l’accès aux soins dans les territoires ruraux
  • Assurer la bonne santé mentale des personnes âgées
  • Lutter contre la dénutrition des personnes âgées

PRÉVENIR LA PERTE D’AUTONOMIE

  • Mettre en place les bilans de prévention aux âges clés de la vie des 60-65 ans et 70-75 ans
  • Organiser le repérage précoce des fragilités touchant les personnes âgées
  • Mieux prévenir les chutes des personnes âgées

GARANTIR LA DIGNITÉ DE L’ENSEMBLE DE NOS CONCITOYENS

Renforcer l’accès à la culture des personnes âgées

ENCOURAGER LA PRATIQUE DU SPORT ET DE L’ACTIVITÉ PHYSIQUE DES SENIORS

  • Poursuivre le déploiement des maisons sport-santé sur l’ensemble du territoire
  • Animer les réseaux des référents en activité physique et sportive dans les ESMS
  • Encourager les mobilités actives et la pratique du vélo adapté pour préserver l’autonomie
  • Sensibiliser les personnes âgées à la pratique sportive dans le cadre de la Grande Cause Nationale 2024